Archives mensuelles : avril 2014

Mon parcours

Depuis avril 2010 je suis vice-présidente de la Région ile de France en charge des lycées et des politiques éducatives. A ce titre j’ai présenté et mis en place, dès octobre 2010, une politique en faveur de l’égalité et de la réussite de tou-te- les lycéen-ne-s.

Dès le printemps 2011 j’ai entrepris une consultation des jeunes en organisant des réunions dans 18 lycées situés dans 8 départements franciliens. Ce qui m’a conduite à initier différents dispositifs en faveur des lycéens-ne-s :

  • « jeunes pour l’égalité » qui se décline aujourd’hui dans 32 lycées, en direction des équipes éducatives et de 4000 lycéen-ne-s, favorisant l’expression des élèves à travers des ateliers artistiques
  • « entreprises partenaires de lycéen-ne-s » pour que chaque lycéen-ne trouve un stage en entreprise
  • « projet lycéen » pour développer l’initiative des jeunes dans les lycées
  • « consultation des délégués des CVL en 2013
  • « budgets participatifs dans les lycées »

A ma demande, les groupes de la majorité ont ensemble voté une résolution du conseil régional, mettant sous la protection de l’assemblée régionale les jeunes lycée-ne-s sans papiers.

Un parrainage/marrainage a été organisé en mai 2011 dans l’hémicycle sous la présidence de Jean Paul Huchon. Depuis j’interviens régulièrement et je m’implique auprès de RESF et des jeunes menacés d’une OQTF.

L’axe central de la politique que je porte est la réduction des inégalités sociales, scolaires, de territoires, de sexe. A cet effet j’ai fait évoluer les politiques éducatives.

  • En créant un observatoire de la réussite scolaire et la mixité sociale qui réunit des chercheurs et des chercheuses, des acteurs et des actrices de terrain dans l’éducation nationale, syndicalistes, parents d’élèves, les élu-es. Il est chargé de commandité des études.
  • En modifiant le calcul de la Dotation Globale de Solidarité qui ne tient compte que des catégories sociales dans les établissements
  • En élaborant un programme d’investissement après une large concertation de terrain avec une démarche de démocratie participative. J’ai proposé à l’assemblée régionale de donner la priorité aux lycées situés dans les quartiers populaires ou qui accueillent les lycéen-ne-s des milieux populaires.

En 2012 lors de la concertation engagée par le ministre de l’Education Nationale, dès sa nomination, sur la loi de refondation de l’école, je me suis investie dans l’animation du groupe de travail « une grande ambition pour le numérique à l’école ». Animation que le ministre m’a confiée.

De 2004 à 2010 en tant que conseillère régionale, j’ai présidé le comité régional du tourisme. A ce titre j’ai impulsé une nouvelle politique faisant la promotion de l’événementiel culturel, première raison de venir à Paris Ile-de-France, dans un partenariat étroit avec les professionnels du tourisme et de la culture. Cela a donné lieu pour la première fois à une campagne de communication dans le métro et les gares de Londres. J’ai mis en place et développé la création de points d’information dans tous les aéroports franciliens qui en étaient dépourvus jusque-là.

De 1998 à 2004 j’ai présidé en tant que conseillère régionale communiste la commission culture et contribué a contribué à mettre en place les novatrices politiques souhaitées par la nouvelle majorité de gauche.

De 1999 à 2002 Jack Lang m’a demandé d’être conseillère aux livres et à la littérature au sein de la mission pour l’éducation artistique au ministère de l’Education nationale. A ce titre j’ai participé à l’introduction de la littérature de jeunesse dans les programmes de l’enseignement élémentaire et à la création des classes PAC qui avaient pour thème la littérature. Pour la première fois la littérature contemporaine était ainsi considérée comme une discipline artistique.

De 1984 à 1999 j’ai créé et dirigé le salon du livre de jeunesse à Montreuil en Seine Saint Denis. Il est devenu dans cette période le 1er salon mondial accueillant les classes et le grand public. Sa réussite a été de donner à voir toute la production destinée aux enfants en même temps qu’il réunissait des centaines d’auteurs et d’illustrateurs pour de courtes rencontres (le temps d’une signature) ou plus longues (le temps d’un débat) avec les enfants. Le salon a soutenu depuis sa naissance une création exigeante dans ce secteur en la faisant connaitre et en lui permettant de rencontrer un public.

En 1983 conseillère pour le livre et la lecture, auprès du conseil général de la Seine Saint Denis, j’ai élaboré sa politique du livre et de soutien à la création avec la mise en place de résidences d’écrivains et la création du salon de la jeunesse.

De 1972 à 1983 j’ai été sous bibliothécaire à Noisy le Sec, directrice des bibliothèques d’Aulnay-Sous-Bois, puis directrice des bibliothèques de Montreuil. J’ai ensuite été nommée conservateur en chef au département de la Seine Saint Denis.

1971 Après des études d’histoire à la Sorbonne j’obtiens ma maitrise, puis le CAFB.

J’ai ainsi fait toute ma carrière professionnelle en Seine Saint Denis où je vis, milite et exerce mon mandat d’élue aujourd’hui, avec la volonté de promouvoir l’égalité.

Enfin je suis président de l’Association «l’Egalité C’est pas Sorcier ». Une association féministe qui propose des outils (expo, vidéo) pour animer des débats et des réflexions sur l’égalité H/F. Elle a lancé la pétition pour que le masculin ne l’emporte plus sur le féminin dans la langue française et pour revenir à la règle de grammaire qui existait avant le XVIIème siècle.

Je suis Chevalière des ordres et des lettres dans l’ordre national du mérite et chevalière de la légion d’Honneur.